ASEQ-EHAQ

L'Association pour la santé environnementale du Québec / Environmental Health Association of Québec

Impacts des mesures sanitaires de la COVID-19 sur les personnes atteintes des hypersensibilités chimiques multiples

À propos du projet MCS/COVID-19

L’Association pour la santé environnementale du Québec (ASEQ) a entendu et continue d’entendre vos demandes pendant la crise sanitaire et nous avons donc lancé le projet MCS/COVID-19. Ce projet à plusieurs facettes, résulte d’un effort multidisciplinaire de l’ASEQ, les cliniciens de la Clinique de santé environnementale de l’hôpital Woman’s College à Toronto et d’autres médecins et chercheurs. Nous allons étudier les mesures prises contre la COVID-19 et leurs impacts sur les personnes atteintes de l’hypersensibilité chimique multiple (MCS).

Depuis le début de la pandémie, les demandes d’assistance sur nos lignes téléphoniques ont augmenté de plus de 33 %. Nous comprenons que la crise sanitaire en cours vous a engendré de nouveaux défis ou aggravé certains que vous aviez déjà. Vous êtes peut-être confronté à davantage de symptômes en raison d’une plus grande exposition aux désinfectants et produits parfumés ou peut-être vous êtes confrontés à des barrières pour les besoins essentiels tels que les aliments et les soins de santé. Vous pouvez également connaitre des niveaux accrus d’isolement en raison du confinement, la réduction des rassemblements sociaux ou l’augmentation de l’utilisation de produits désinfectants. La pandémie a malheureusement encouragé le partage de fausses informations, en particulier sur les médias sociaux, qui a également touché la communauté scientifique (Mian et Khan, 2020).

Afin d’améliorer l’accès aux soins de santé et aux services essentiels pour les personnes atteintes de MCS et de réduire l’isolement et le partage de la fausse information, nous avons créé le projet MSC/COVID-19 qui vise les cinq buts suivants :

1) Identifier les déclencheurs qui causent des symptômes

Les personnes atteintes de MCS souffrent souvent d’autres maladies chroniques qui les rendent plus vulnérables aux effets néfastes de la COVID-19 sur la santé. L’identification des facteurs de risque est essentielle à une meilleure prise en charge des symptômes. Dans le cadre de ce projet, nous demanderons à la population touchée par le MSC d’identifier les substances qui pourraient déclencher des symptômes et augmenter l’incapacité.

2) Améliorer l’accessibilité et réduire l’incapacité

La population atteinte de MCS a également connu une perte d’accessibilité en raison des barrières à l’accès aux besoins essentiels tels que la nourriture et les soins de santé. Cette population a connu également davantage d’isolement en raison du confinement, la réduction des rassemblements sociaux et de l’utilisation accrue de produits chimiques et désinfectants.

3) Collecte de données probantes récentes pour évaluer l’impact de la COVID-19 sur la population touchée par le MCS

Le domaine des hypersensibilités environnementales est un domaine croissant de la recherche, et les impacts du nouveau coronavirus sur cette population, s’ajoutent à la liste grandissante des aspects qui restent inconnus de cette maladie. La pandémie a malheureusement encouragé l’échange de fausses informations qui demeure encore présente sur les médias sociaux. Nous espérons que nos efforts de collecte de données auprès la population contribueront aux bonnes pratiques pour la communauté et pour les professionnels de la santé.

4) L’éducation et la sensibilisation du MCS

Bien que le MCS soit reconnu comme une incapacité en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne, le manque de sensibilisation et la reconnaissance de cette maladie existait bien avant l’arrivée de la COVID-19 et rend difficile le processus d’obtenir un diagnostic et de l’accommodement pour les personnes touchées. Nous espérons créer un sentiment d’appartenance à la communauté en impliquant la population à toutes les étapes importantes du projet.

5) Offrir des solutions durables pour l’avenir

Comme plusieurs d’autres crises sanitaires dans le passé, quelle que soit leur gravité, la COVID-19 n’est certainement pas la dernière. Il est important que la population touchée par le MCS soit équipée des connaissances et des ressources nécessaires pour mieux gérer ou éviter les éventuelles comorbidités. Pour la même raison, les travailleurs et les professionnels de la santé doivent être au courant des alternatives plus saines pour cette population vulnérable.

Participez à notre projet !

Dans les semaines et les mois à venir, vous serez en mesure de nous aider à atteindre nos objectifs en participant aux nombreuses activités en ligne tels que des sondages, des discussions, des vidéoconférences, et bien plus encore ! Nous espérons que votre participation nous aidera à vous donner les ressources et les informations nécessaires pour passer à travers la crise actuelle et aider la population à l’échelle locale et nationale.

Restez à l’écoute ou communiquez avec nous pour en savoir plus !