ASEQ-EHAQ

L'Association pour la santé environnementale du Québec / Environmental Health Association of Québec

Plus de témoignages

Isabelle Martineau

Isabelle Martineau

Je vis avec une hypersensibilité chimique multiple (MCS) (réactions aux produits chimiques) accompagnée d’une déficience neuromusculaire et de douleurs chroniques. Je ne travaille plus depuis plusieurs années, j’ai vécu beaucoup d’isolement et d’incompréhension de la part de mes proches et du milieu médical. Je consacre une part énorme de mon énergie à faire le minimum nécessaire au quotidien et le moindre rendez-vous nécessite beaucoup de préparation et d’organisation.

L’ASEQ-EHAQ m’a référé à un médecin qui connaît mon état et qui m’a prescrit de l’oxygène. Cela a atténué mes réactions parce que j’ai maintenant une solution lorsque je suis exposé à des produits chimiques / produits qui sont utilisés à l’extérieur de ma maison (comme les produits de lessive parfumés). Ces produits entrent chez moi et me rendent malade. Je ne peux même pas quitter les lieux en raison des produits chimiques dans l’air extérieur.

J’ai fréquemment consulté le site Web de l’association pour la liste des produits qui conviennent à des gens comme moi. Cela m’a fait gagner du temps et cela m’a évité d’être très malade à chaque « essai / erreur » (car avec MCS, nous ne pouvons pas nous fier uniquement à des mots tels que « sans parfum » et « hypoallergénique »).

L’existence de l’ASEQ-EHAQ me donne également un sentiment de sécurité et d’espoir. Je sais qu’il y a une organisation qui prend ma maladie au sérieux, qu’il y a un endroit où je peux appeler si jamais j’ai besoin d’aide ou de conseil surtout quand je ne peux pas faire comprendre mes besoins par d’autres comme le personnel médical. J’ai aussi le sentiment qu’il y a des gens qui travaillent pour rendre les services essentiels et les lieux publics accessibles à des gens comme moi afin que nous ayons un logement adapté à notre condition.

Angela Monseratte

Je souffre d’hypersensibilités environnementales (produits chimique multiple, moisissures et champs électromagnétiques) depuis 1986. Cette condition m’empêche de tolérer les produits à base pétrochimique (produits de soins personnels, de nettoyage, de construction et de rénovation, tous produits parfumés, papier journal, tous nouveaux produits, etc.) et des appareils émettant des fréquences électromagnétiques, tels que les ordinateurs et les téléphones portables.

Lire la suite

Marlene Higgins

J’étais enseignante en éducation spéciale pendant de nombreuses années. J’ai eu une carrière réussie et j’étais compétente dans mon travail. À la fin des années 1970, mon mari et moi avons commencé à remodeler et à rénover des maisons en vue de leurs reventes. Nous avons utilisé les produits disponibles sur le marché à ce moment-là sans aucune connaissance de leurs toxicités.

Lire la suite

Melanie Labonte

Mélanie Labonté

J’écris au sujet de ma maladie liée à l’environnement après une exposition prolongée à la moisissure et à un cocktail toxique multiple de diverses substances incitantes telles que des produits chimiques, des moisissures, etc. J’aimerais aussi vous dire comment l’Association pour la santé environnementale du Québec (ASEQ-EHAQ) aide les personnes atteintes d’hypersensibilité environnementale, dans le but principal de sensibiliser et d’éduquer sur les questions de santé environnementale.

Lire la suite

lotus-icon

Paula McKeown

En tant que membre de l’Association pour la santé environnementale du Québec (ASEQ-EHAQ), cette association a toujours été et me tient toujours à cœur. C’est extrêmement précieux et important, tant sur le plan personnel que collectif. Lorsque j’ai découvert pour la première fois que je souffrais d’hypersensibilité environnementale, ce qui est un handicap, j’étais confuse, isolée et me suis sentie démolie et abandonnée.

Lire la suite